Mot du directeur du LIASD

Depuis sa création en 1969, les travaux de recherche du laboratoire LIASD se situent au carrefour de l'intelligence artificielle (IA) et de l'informatique appliquée. Le LIASD est l'un des tous premiers laboratoires Français à avoir développé des outils dans le domaine de l'intelligence artificielle appliqués à la linguistique, à la littérature, à la musique et aux sciences cognitives. Ses travaux ont étés primés au niveau national et international (Médaille d'argent CNRS, Médaille d'Argent championnat du monde robotique, Médaille d'Or championnat du monde robotique, Plusieurs fois champion du monde de jeux compétition internationale de General Game Playing).

Notre implantation au sein d'une université de sciences humaines et sociales est une chance et une singularité que nous devons continuer à entretenir tout en fructifiant les collaborations et améliorant les échanges avec les autres disciplines. L'intelligence artificielle suscite de nombreuses discussions et plusieurs interrogations tant les possibilités permises semblent illimitées. Notre université possède toutes les ressources pour initier de nouvelles directions de recherche entre les SHS et les sciences dures. Par exemple, Intelligence Artificielle et Droit, rassemblerait des juristes, des informaticiens pour réfléchir sur les conséquences des avancées technologiques qui soulèvent plusieurs interrogations sur le plan juridique, en matière de propriété de données personnelles et de responsabilité.

Les progrès considérables de la recherche en intelligence artificielle bouleversent d'ores et déjà le fonctionnement de la société en redéfinissant certains conto

urs. L'IA à produit de nombreux outils contribuant à faciliter notre vie dans le domaine de la robotique, de la médecine préventive, des systèmes connectés, de l'apprentissage automatique, des Big Data, de l'image, de la sécurité des données et bien d'autres. Face à ces enjeux économiques et sociétales, le 21 mars 2017, le gouvernant Français a exposé sont plan de développement de l'IA. Ce plan a été présenté sous la forme d'un rapport. Il contient plusieurs recommandations, parmi lesquelles la nécessité de faciliter le transfert des travaux de recherche vers l'industrie, d'améliorer la prise en compte dans la formation des diverses problématiques soulevées par l'IA, que ce soit en matière scientifique, économique ou sociétales. Plusieurs financements importants sont inscrits au budget de l'état pour soutenir ce projet.

Arab Ali-Chérif
Directeur du laboratoire